Pages

jeudi 22 novembre 2018

Harcèlement scolaire à la maternelle - comment aider son enfant ?


J'ai récemment regardé le film "Le jour où j'ai brûlé mon coeur" qui m'a particulièrement touchée.  Comment peut-on en arriver à cette extrémité ?  Les brimades et critiques des autres enfants peuvent réduire le moral et l'estime personnelle à un point tel que la victime n'a plus envie de vivre, c'est terrible.

En tant que parent, il n'est pas toujours possible de remarquer que quelque chose ne va pas, il faut être attentif, questionner l'enfant souvent à propos de sa journée scolaire et observer ce qu'il se passe.  Mais nos vies surchargées et le silence de notre enfant nous empêchent parfois de s'apercevoir de quoi que ce soit.

Alors comment les aider à parler de ce problème et trouver ensemble une solution avant que la situation ne s'aggrave et que l'enfant atteigne le point de non-retour ?  Le harcèlement scolaire ne touche pas seulement les adolescents, dès l'école maternelle, il peut y avoir un souci.  Bien sûr les proportions et les conséquences ne sont pas les mêmes, mais l'enfant peut se retrouver démuni et seul face à des agressions qui semblent pour beaucoup de petites chamailleries sans gravité.  La souffrance est pourtant réelle.

Vous remarquez que votre enfant est plus triste et pensif ces derniers temps, il a mal au ventre le matin et exprime le désir de rester à la maison, il vous dit qu'il n'a pas envie d'aller à l'école.  Ces signes doivent vous alerter.  Car dès le plus jeune âge, l'enfant doit pouvoir exprimer ses émotions, mettre des mots sur ce qui lui pose problème.

1. La prévention : 

Votre enfant n'a aucun problème pour l'instant (et c'est tant mieux), mais dites-lui que le problème du harcèlement à l'école existe bel et bien et que, si un jour il y est confronté, vous serez là pour l'écouter et le conseiller.  Ainsi, il sera plus enclin à se confier à vous.  Il est aussi important de lui inculquer le respect vis-à-vis des autres enfants, avec des mots simples, lui dire qu'il n'est pas bien de se moquer des autres ou de leur dire de méchantes paroles car cela rend triste.  Des livres pour enfant peuvent vous aider à trouver les mots justes.  C'est durant leur plus jeune âge qu'il est nécessaire de leur apprendre à vivre en harmonie avec les autres.

2. L'écoute et le dialogue : 

Les enfants de maternelle racontent difficilement leur journée spontanément, c'est à vous de les lancer sur le sujet.  Le soir, demandez-leur comment s'est passée leur journée, avec quels copains ils ont joué.  Essayez d'en savoir un peu plus sur leurs camarades de classe et d'évaluer ainsi leur caractère et leurs affinités avec votre enfant.  En cas de dispute, évaluez la gravité et dédramatiser la situation.  Parfois les jeunes enfants sont chahuteurs et certains enfants sont plus sensibles et réservés que d'autres.  Amenez de l'humour dans la situation, votre enfant pourra ainsi prendre un peu de distance face au problème.

Racontez votre enfance et les problèmes que vous avez rencontrés et dites surtout à votre enfant que chaque problème a une solution, que vous allez la trouver ensemble.  Avant d'intervenir vous-même, il est préférable de donner des outils à votre enfant pour essayer de débloquer la situation par lui-même, en effet, les enfants harceleurs pourraient en vouloir à votre enfant si la maîtresse les réprimande et les brimades pourraient reprendre avec plus de force.

3. L'action : 

Si un problème récurrent se pose, surtout avec des attaques physiques, il ne faut pas hésiter à agir !  Si toutes les tentatives de dialogue et d'écoute n'ont pas abouti, il vous faudra prendre rendez-vous avec la maîtresse de votre enfant afin d'en discuter avec elle.  Les classes étant souvent surchargées, il est difficile pour l'institutrice de se rendre compte de tous les problèmes, mais en dialoguant, vous aurez une meilleure idée de ce qu'il se passe à l'école et pourrez prendre les bonnes mesures, tout en gardant le contact.

Le centre PMS de l'école peut également intervenir, n'hésitez pas à le solliciter si besoin.

Afin de donner plus de confiance en lui à votre enfant, inscrivez-le par exemple à un cours de judo, cela lui donnera une force supplémentaire pour pouvoir agir par lui-même et lui fournira un autre groupe de copains par la même occasion.

Si votre enfant n'est vraiment pas bien sans sa peau, n'hésitez pas à consulter un psychologue qui l'écoutera et pourra lui donner des outils pour avoir plus confiance en lui et plus d'estime de soi, cette dernière pouvant se retrouver diminuée par un rejet de ses camarades.

4. L'aide extérieure : 

Sachez que le harcèlement scolaire est devenu une matière sérieuse et qu'il existe des organismes en mesure de vous apporter une aide précieuse : 

Le numéro vert "Ecole et Parents" : 0800/95 580 (Belgique)
http://www.enseignement.be/ecoleetparents

Le Service Ecoute Enfants : 103 (Belgique)
http://www.103ecoute.be

Article du magazine Parents :
https://www.parents.fr/enfant/ecole/harcelement-a-lecole-donnez-lui-les-cles-pour-se-defendre-13583

Article du blog Pourquoi tu te montes la tête :
http://temontepaslatete.over-blog.com/2017/07/du-harcelement-en-maternelle.html#ob-comment-ob-comment-93973877

Si vous êtes harcelé, n'hésitez pas à en parler, ne restez pas dans votre silence !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire