Pages

mercredi 20 février 2019

La marche... une thérapie ?


La marche est déjà une pause, un moment que l'on s'accorde pour se détendre, l'on oublie les ennuis de la vie quotidienne et le stress diminue...  L'on peut enfin prendre le temps et s'ouvrir au monde qui nous entoure.

Les sens en ébullition

Marcher, c'est d'abord respirer de l'air frais si l'on se promène à la campagne ou à la mer, c'est faire le plein d'oxygène.  De doux parfums de nature entrent dans nos narines au fil des détours... l'air iodé, les senteurs de fleurs sauvages ou de terre humide, que du bonheur !

Les yeux en prennent plein la vue, l'horizon nous offre de beaux paysages, un bateau au loin, un clocher au milieu d'un petit village, des arbres à perte de vue...  Le regard se porte plus loin que le bout du nez et nous prenons mieux conscience de notre environnement.


Le bruit des vagues, le cri des mouettes, le vent qui caresse les feuilles, la nature nous offre une multitude de trésors auditifs, du moins pour celui qui sait écouter...

Si vous avez lu mon article précédent concernant le bain de forêt, vous avez sans doute pu essayer de toucher l'écorce d'un arbre, j'espère que cela vous a apporté du bien-être.

Une bonne fatigue

Après avoir marché, l'on est détendu, fatigué, mais satisfait de l'effort et bien dans notre corps.  L'appétit s'ouvre alors, c'est pourquoi il vaut mieux emmener un pique-nique pour faire une pause sur l'herbe...  Et pourquoi pas une petite sieste à l'ombre d'un arbre ?


L'hydratation est importante, emmenez une bouteille d'eau avec vous et vous verrez qu'elle deviendra un nectar après quelques heures de marche...  C'est un retour aux plaisirs simples.

Profitez de vos séances de marche pour photographier tout ce que vous voyez, arrêtez-vous, observez, peignez quelques paysages ou notez vos impressions sur papier.

L'esprit est tranquille, vous êtes bien !


mardi 19 février 2019

5 habitudes qui changeront votre vie !


Voulez-vous découvrir les 5 habitudes indispensables à mettre en place dans votre quotidien pour changer de vie ?  J'ai moi-même tester chacune de ces habitudes et observé des changements importants dans ma vie de tous les jours... Depuis, elles font partie intégrante de mon quotidien !

J'ai eu envie de les partager avec vous, c'est pourquoi j'ai rédigé un guide de 12 pages expliquant comment vous pouvez vous aussi améliorer votre vie grâce à ces habitudes très simples, vous demandant peu d'efforts, mais vraiment efficaces.

Vous souhaitez obtenir ce guide ? Alors, envoyez-moi un petit message via le formulaire sous mon profil, n'hésitez pas à me donner vos idées et commentaires sur le blog, vos suggestions pour l'améliorer, etc...  Et je vous enverrai le guide qui changera votre vie !

Merci pour votre fidélité,

A bientôt,

Lynpixx

6 secrets pour rester jeune


1. Mangez les couleurs de l'arc-en-ciel

Plus il y a de couleurs dans votre assiette, plus vous faites le plein de vitamines !  Il est important de manger le plus possible de fruits et légumes de saison – minimum 5 portions par jour.  Riches en vitamines et minéraux, les fruits et légumes sont vos alliés pour une alimentation équilibrée. Grâce à eux, vous aurez davantage de vitalité, serez plus énergiques et votre peau sera également plus belle. Pour des conseils, c'est ici.

2. Un peu de sport

Peu importe votre âge, si votre médecin n’y voit pas d’inconvénient, pratiquez une activité sportive, que ce soit le jogging, la marche, le yoga, la natation, etc… Grâce au sport, vous garderez le contrôle sur votre poids mais vous gagnerez en énergie et en souplesse.  Vous n’êtes pas sûr(e) si votre condition physique le permet ? Allez faire un test sur www.sportkeuring.be ! 


Privilégiez la marche ou le vélo au lieu de prendre systématiquement la voiture pour les petits déplacements.  L’idéal est de faire 10.000 pas par jour, vous pouvez télécharger une appli sur votre gsm.  Votre circulation sanguine sera plus fluide, votre cœur fonctionnera mieux, votre tension artérielle sera diminuée et les déchets du corps s’évacueront plus vite.  Les maladies de vieillesse comme Parkinson, Alzheimer, etc, apparaissent moins chez les personnes actives car le cerveau est bien nourri en oxygène.  Le risque de cancer diminue également.

Essayez de garder vos muscles en forme, grâce à des exercices : montez les escaliers, portez vos sacs de courses, car si vous ne sollicitez pas vos muscles, ceux-ci finissent par s’atrophier.

3. Allez au-delà de votre zone de confort

Pas besoin de faire des folies comme le saut en parachute… Essayez une nouvelle recette, apprenez de nouvelles choses, pourquoi pas une langue étrangère ? En dépassant vos habitudes, vous stimulez certaines zones de votre cerveau et restez alerte.  Petit ou grand défi, cela vous donnera une nouvelle énergie !


4. Buvez de l'eau !

L’eau permet d’évacuer les déchets de l’organisme et rend votre peau plus belle.  Vos muscles sont bien hydratés et vos organes fonctionnent parfaitement.   La norme est de 6 verres par jour, mais chacun a des besoins différents.  Voyez mon article précédent sur l'importance de bien s'hydrater !


5. Soyez sobre

Peu d’alcool, peu de sucre, peu de graisses car ces substances font vieillir le corps plus rapidement.  Le corps doit travailler davantage pour digérer ces substances, les cellules sont surchargées.  Alors mangez équilibré et limitez-vous à un verre d’alcool de temps en temps.



6. Restez  positif !

Focalisez-vous sur les petits bonheurs de l’existence, comme un joli coucher de soleil ou le chant d’un oiseau… Peu à peu, votre cerveau sera entraîné à remarquer ces petites choses que beaucoup ne voient pas… 

      


vendredi 15 février 2019

Quelques astuces pour une cuisson saine


Lors de la cuisson, les aliments perdent souvent beaucoup de leurs vitamines, pourtant en faisant attention à quelques éléments , l'on peut garder les propriétés nutritionnelles de ce que l'on mange.

La température : 

Les viandes grillées ou les barbecues atteignent des températures très élevées (120°C) car la viande est cuite directement sur le feu.  La chaleur détruit les nutriments mais entraîne également des réactions chimiques et libère des substances qui peuvent être nocives pour notre corps à long terme.  Quand les aliments sont brûlés (un peu roussis), il ne vaut mieux pas la manger.  En effet, il y a alors une production d'acrylamide, une substance qui est cancérigène.

Pour garder les nutriments, il est préférable de cuisiner à basses températures, en-dessous de 100°C, c'est pourquoi il faut privilégier la cuisson vapeur, à l'étouffée ou à l'eau bouillante qui conservent les vitamines et minéraux des aliments.  Les marinades et la cuisson au vin sont également saines et donnent de la saveur à vos plats.  Le temps de cuisson est certes plus long mais les nutriments sont conservés.

Si vous adorez néanmoins les barbecues et les viandes grillées au délicieux goût caramélisé, mangez plus de fruits et de légumes en accompagnement, afin de diminuer les effets néfastes de la cuisson à haute température sur votre santé.

Les ustensiles de cuisine et matériaux de cuisson : 

Pour les barbecues, le charbon de bois libère des substances cancérigènes (benzopyrène notamment), il vaut mieux privilégier les barbecues électriques ou au gaz.

Pour la cuisson normale, le gaz, les vitrocéramiques et la vapeur sont plus douces pour la cuisson, la température est inférieure à 100°C.  Pour le four, il vaut mieux ne pas dépasser 120°C.

Pour les ustensiles, il vaut mieux utiliser de l'acier inoxydable, l'inox avec un triple fond.  Ils sont plus chers à l'achat mais sont beaucoup plus sains.  La fonte, la terre cuite non vernissée et les plats en Pyrex sont aussi à conseiller.

Pour les papillotes, préférez le papier de cuisson à l'aluminium qui dégage des substances nocives : des perturbateurs endocriniens.  Évitez le cuivre et le silicone également.  

Ne placez pas vos casseroles et poêles au lave-vaisselle et n'hésitez pas à les remplacer quand elles sont rayées ou quand le fond est usé.  Sachez aussi que l'huile d'arachide protège des substances nocives.

Les matières grasses : 

Quelle matière grasse utiliser ? Du beurre, de la margarine ou de l'huile d'olive ?  En tous cas, elles doit être pauvre en acides gras saturés et riche en oméga 3 insaturés.

Les huiles de colza, de noix, de soja et de lin s'utilisent dans les salades pour les plats froids car elles ne résistent pas aux hautes températures.

Pour la cuisson, utilisez de l'huile d'arachide, de sésame et d'olive.  Ne laissez jamais une huile fumer car dans ce cas elle est nocive.  Le beurre quant à lui noircit à haute température.

Conseil lecture : 
L'art de cuisiner sain de Claude Aubert

Source : 
Psychologie Magazine - janvier 2012


jeudi 14 février 2019

Râler nous fait du bien !


Même s'il vaut mieux être gentil et agréable pour notre entourage, râler peut libérer de certaines tensions et nous être bénéfique.  Que ce soit sur votre téléphone dont la batterie est plate ou sur votre patron, râler soulage...

A consommer avec modération bien sûr...

Râler permet de déstresser

Quand vous êtes dans une situation difficile ou énervé(e) contre quelqu'un, il vaut mieux laisser échapper quelques noms d'oiseaux que de passer à l'acte et devenir violent.  En gardant ce stress à l'intérieur, cela finit par nous peser sur l'estomac et causer des problèmes de santé.

Par exemple, un chauffard vous coupe la route, n'hésitez pas à crier tout haut ce que vous pensez tout bas, exprimez votre colère (à l'intérieur de votre voiture cependant car si le chauffard en question fait 1m80 tout en muscles, il vaut mieux être poli(e)...).

Ruminer sa colère nous maintient dans cet état négatif et peut même mener à la dépression à long terme.  Alors exprimez vos colères, cela vous fera beaucoup de bien.

Râlons ensemble !

Eh oui, si vous êtes plusieurs à ne pas être d'accord sur quelque chose, cela peut créer des liens, les râleurs s'assemblent pour être plus forts !  

Cela crée un soutien qui peut vous être utile en cas de situation critique au travail par exemple, vous n'êtes plus seul face au problème et pouvez relativiser.  La cohésion ainsi créée permet d'avancer quand l'on se bat tous ensemble pour la même cause.

Et si tout le monde va dans le même sens, le problème peut facilement être résolu grâce à une bonne organisation.


mercredi 13 février 2019

Faisons une petite sieste...


Que ce soit pour rattraper quelques heures de sommeil ou en prévention, faire une sieste permet de lutter contre le stress et de mieux se concentrer.

Le moment idéal pour la sieste est lorsque notre corps nous le réclame mais ceci se produit la plupart du temps vers 13h, juste après le repas.

Il n'existe pas de durée parfaite pour une sieste.  Certains pratiquent une micro-sieste de moins de cinq minutes.  Une sieste normale dure environ une vingtaine de minutes et d'autres vont dormir plusieurs heures d'affilée.

Les bienfaits de la sieste

Si elle est brève, vous aurez immédiatement un regain d'énergie, vous serez alors plus concentré et de meilleure humeur.  Si vous vous embarquez pour une sieste crapuleuse de quelques heures, vous aurez du mal à émerger...

En tous cas, votre stress chutera et vous vous sentirez plus serein.

Rien ne vous empêche en été de vous installer dans votre jardin pour décompresser et vous laisser aller à une petite pause...

Au secours, je suis au bureau... comment je fais ?

Pas de panique, vous pouvez toujours faire une microsieste ! Isolez-vous et installez-vous confortablement et fermez les yeux.  Détendez vos muscles un par un en respirant profondément.  Pas besoin de vous endormir pour récupérer.





lundi 11 février 2019

Ma meilleure astuce pour manger sain quand je n'ai pas le temps de cuisiner


Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Votre meilleure astuce pour manger sain quand vous n’avez pas le temps de cuisiner ” organisé par Virginie du blog Soigne ton assiette. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur Partager l’article !

Mon article préféré sur ce blog est : 8 aliments riches en vitamine C pour booster vos défenses.

Si vous êtes comme moi une maman qui travaille, il n’est pas toujours facile de trouver le temps de préparer un bon petit plat pour sa famille, car, après le travail, il faut faire les courses, nettoyer et ranger sa maison, s’occuper des enfants et des tâches administratives… C’est une course contre la montre parfois.

Alors comment ne pas tomber dans le piège des plats congelés trop salés ou des fast-food trop gras, comment préparer un plat équilibré en 5 minutes chrono ?  Mission impossible me direz-vous ? Eh bien non !  Suivez-moi…


Mon meilleur ami : le congélateur !


D’abord, il est important d’avoir chez soi quelques réserves, des aliments de base toujours présents dans le frigo ou le congélateur.  Par exemple, j’ai toujours de la soupe congelée faite maison que je peux réchauffer à tout moment.  Si j’ai un peu de temps le weekend, je cuisine plusieurs soupes, je garde quelques portions au frigo pour les jours suivants et je congèle le reste dans des boîtes pour 4 personnes, étiquetées et datées.   

Idem pour le pain que j’achète pour toute une semaine et que je range au congélateur, en une demi-heure il est décongelé et frais comme s’il venait à l’instant du boulanger.  Dans le frigo, j’ai en permanence des œufs, du fromage de chèvre, du jambon dégraissé avec des cornichons… cela fait un délicieux sandwich pour les soirs où l’on a pas beaucoup de temps pour manger.  Accompagné d’un fruit ou d'un yaourt, c’est un repas léger et sain.

Quand vous cuisinez, faites-le en quantité, par exemple, si vous devez préparer un plat pour 4 personnes, doublez les quantités et placez les restes au congélateur.  L’astuce est d’utiliser des boîtes de conservation d’une portion, vous pourrez ainsi les ressortir en fonction du nombre de personnes à nourrir quand vous n’aurez pas le courage, le temps ou l’envie de cuisiner après une dure journée de travail…  N’oubliez pas d’étiqueter la date de préparation sur les boîtes afin de vous y retrouver.



Pour la sauce bolognese, j’en prépare 10 portions en une seule fois !  Comme les pâtes sont vite prêtes, il suffit de décongeler une portion de sauce et nous avons un apport de légumes avec des féculents, on y ajoute un peu de gruyère râpé, toujours présent dans le frigo et voilà un repas du soir vite prêt et délicieux !

Autre astuce, sachez que les légumes congelés gardent leurs vitamines, n’hésitez donc pas à faire le plein de poireaux, carottes, oignons, brocolis etc… déjà découpés dans votre congélateur.  Vous serez surpris du temps que vous économiserez à ne plus devoir les éplucher, les laver et les découper pour vos préparations.  Même les fruits peuvent être congelés, notamment les fruits rouges.




Alors, bon appétit !




dimanche 10 février 2019

L'apicosmétique : soin de la peau par le miel



Le miel, en plus d'être délicieux a aussi des vertus apaisantes et cicatrisantes pour notre peau.  Il aurait également un effet antirides efficace...

L'avantage du miel est qu'il est toléré par tous les types de peaux, même les plus fragiles.  

Le miel contient de la vitamine B et des antioxydants mais pas seulement.  Ses sucres retiennent l'eau et permettent une bonne  hydratation de la peau.

Idéal pour les peaux grasses

Effet désincrustant grâce à son action antibactérienne, surtout pour les miels biologiques qui ne sont pas chauffés mais centrifugés à froid et qui préservent donc toutes leurs enzymes.  

Un masque au miel naturel  : 
Mélangez deux cuillers à soupe de miel et une cuiller à café de jus de citron, le tout bio bien entendu et appliquez sur votre visage.  Laissez poser une dizaine de minutes puis rincez.  En cas d'acné, appliquez uniquement le miel pur sur la peau et laissez poser 30 minutes.

Effet cicatrisant 

Le miel du thym est efficace contre les plaies et les rides.  Le miel peut être fabriqué à partir de plusieurs plantes différentes : lavande, tilleul, etc... et chaque plante a ses propriétés.

L'air ambiant doit être pur, l'abeille doit se sentir bien pour fabriquer du miel de qualité.  Pour que le miel soit bio, l'emplacement des ruches doit être primordial, le fait d'installer des ruches en plein centre-ville n'est pas conseillé car le miel n'aura pas les mêmes propriétés que celui produit par des abeilles en pleine nature.

La nourriture des abeilles doit aussi être de nature biologique, aucun produit chimique ne doit être utilisé.  D'ailleurs, les abeilles sont réputées pour se soigner toutes seules.


jeudi 7 février 2019

L'appli Petit Bambou pour apprendre à méditer

Couverture

L'application Petit Bambou est faite pour les débutants en méditation.  Vous bénéficierez de 8 leçons gratuites avec lesquelles vous apprendrez les bases de ce moment rien que pour vous qui peut vous apporter tellement de bien-être.

Grâce à de courtes histoires au début des leçons, vous comprendrez les grands principes de la méditation et pourrez ensuite les appliquer lors de l'exercice, notamment le lâcher prise très utile pour être bien dans sa tête.

Après une initiation gratuite, vous pourrez, après abonnement, accéder à plusieurs programmes thématiques pour approfondir vos connaissances et la pratique de la méditation.  Plusieurs formules d'abonnement sont proposées avec paiement possible via Paypal.

La pratique de la méditation de pleine conscience est une bonne méthode pour soulager l'anxiété, le stress et faciliter le sommeil.  Dix minutes par jour suffisent pour obtenir un résultat rapidement.  Vous serez plus calme, concentré et positif.

C'est aussi une bonne idée cadeau...

Plus d'infos : 
https://www.petitbambou.com/

Pour télécharger l'appli : 
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.petitbambou&hl=fr

Bonne pratique !

Crédit logo : Petit bambou


mercredi 6 février 2019

La confiance en soi : un cadeau pour nos enfants



La confiance en soi est plus que nécessaire afin de vivre une vie épanouie, aussi bien dans le travail que dans nos relations.  Mais qu’en est-il de nos enfants ? Comment leur apprendre la confiance en eux alors que nous en manquons parfois nous-mêmes…

C’est pourtant lorsqu’ils sont encore petits que nous pouvons les aider à développer au mieux le sentiment de confiance, tellement utile pour leur avenir.

Se connaître soi-même


Pour que la confiance s’installe, il faut d’abord se connaître soi-même, prendre conscience de ses capacités et surtout de ses limites.  Une bonne méthode est d’explorer avec votre enfant toutes les choses qu’il arrive déjà à faire seul : se laver, écrire, rouler à vélo, etc… Cherchez à savoir ce qu’il aime ou n’aime pas car faire des choix avec conscience est primordial pour gagner en confiance, laissez-le choisir ses vêtements le matin ou décider d’une activité à faire en famille.  Ainsi vous lui montrerez qu’il a droit à la parole et qu’il est important.

Votre enfant a un caractère propre à lui et il n’est pas nécessairement comme vous ou comme vous voudriez qu’il soit.  Le fait de le forcer à pratiquer une activité qu’il n’aime pas n’est pas une solution pour l’affranchir s’il est timide.  Laissez-le grandir à son rythme.  Montrez-lui les possibilités (dance, football, dessin, théâtre), laissez l’idée mûrir en lui et un jour il vous demandera lui-même de l’inscrire à un club qu’il aura choisi.

Évitez les comparaisons avec d’autres enfants, cela le rabaissera.  Il est très important de féliciter votre enfant quand il fait une bonne action ou qu’il progresse, cela l’encouragera à continuer et à vouloir dépasser ses limites. 


Ecoute et conseils positifs


Être à l’écoute de son enfant, c’est lui dire qu’il existe et qu’il est important.  Prenez le temps d’écouter son récit au retour de l’école ou les histoires qu’il aime inventer.  Les enfants débordent de créativité et le fait de pouvoir la partager avec leurs parents fait naître en eux un sentiment de confiance en leur potentiel.  Chaque soir je demande à ma fille de me raconter trois choses positives dans sa journée, un exercice idéal pour se donner confiance.

Si un problème surgit, laissez-le exposer la situation puis incitez-le à chercher des solutions par lui-même.  Donnez-lui quelques pistes afin de l’amener à résoudre son problème.

Soyez honnête avec votre enfant et montrez-lui quand il se trompe ou que son dessin pourrait être amélioré par exemple, il cherchera alors à progresser en suivant vos conseils.


Des objectifs réalistes


Ne mettons pas la barre trop haute pour nos enfants.  L’important n’est pas qu’ils réussissent tout parfaitement, mais ce sont les efforts qu’ils mettent dans l’action qui doivent primer.  Trop de pression anéantit leur volonté, voyez plutôt les objectifs comme des jeux.  Si votre enfant ne réussit pas du premier coup mais qu’il y a mis toute son énergie et sa volonté, félicitez-le pour avoir donné le meilleur de lui-même, il fera mieux la prochaine fois.

Des petits pas mènent loin, commencez par responsabiliser votre enfant avec des tâches à sa mesure.  Un enfant de 4 ans pourra mettre la table par exemple ou ranger ses jouets.  Il sera fier d’avoir pu être utile.  Incitez-le à avoir des buts à atteindre, à les décomposer en petites étapes et récompensez-le quand il en aura franchi une.

J’espère que cet article a pu vous aider, n’hésitez pas à me faire part de vos astuces pour donner confiance à vos enfants.

Cet article participe à l’événement “La confiance en soi » du blog les-enfants-avenir.com. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est Comment gérer le regard des autres.

lundi 4 février 2019

Manger mieux pour dormir mieux


Pour un bon sommeil, il faut favoriser les aliments qui permettent à notre cerveau de libérer de la mélatonine, un neurotransmetteur aussi appelé hormone du sommeil.  Cette hormone est sécrétée à partir de la sérotonine, un dérivé du tryptophane, un acide aminé essentiel.   Grâce au tryptophane, notre corps sécrète des hormones qui vous nous aider à nous endormir et à avoir un sommeil de qualité.

Où trouve-t-on le tryptophane ?

Dans les bananes, le lait, la dinde, les ananas, les oeufs, les dattes, les noix, la laitue.  Mais pour qu'il soit bien assimilé par notre corps, il faut l'associer à du magnésium et à de la vitamine B6.  On en trouve dans les fruits de mer, le poisson, les noix, les amandes et l'eau riche en magnésium, comme Hépar.

Les oméga 3 augmentent la sensibilité des neurotransmetteurs, il faut consommer du poisson gras, de l'huile de colza ou de lin.


Il vaut mieux éviter les repas protéinés le soir, comme de la viande, du fromage, etc... car ils accroissent la vigilance et perturbent donc l'endormissement.

Par contre, le matin, vous pouvez consommer des protéines, c'est même conseillé pour ne pas avoir de fringale en milieu de matinée.  Alors prenez des oeufs, du jambon maigre, des yaourts, des fromages, flocons d'avoine, du lait de soja...  Ceci va favoriser la production des neurotransmetteurs.

Du miel le matin relancera la production de tryptophane le soir.

Du magnésium ?

Nous n'en consommons pas suffisamment dans notre alimentation et le stress l'élimine rapidement dans les urines.  Le magnésium détend nos muscles et nous aide à lutter contre la fatigue.  

On en trouve aussi dans le chocolat noir, mais il vaut mieux le consommer en début de journée car il donne de l'énergie.

Que manger le soir ?

Le soir, il faut donc éviter les protéines et préférer des sucres lents, comme des pâtes, du riz complet, le quinoa, des légumes et des fruits frais qui vont faire monter lentement le taux d'insuline et nous apaiser.

Evitez de boire du café après 17h.

Il vaut mieux éviter le sucre le soir car il va perturber notre sommeil en faisant monter le taux d'insuline trop rapidement.


Pas de viande rouge non plus car elle contient de la tyrosine, un excitant.

Evitez également les repas trop épicés qui vont augmenter la température du corps.  Les charcuteries, le fromage, les sauces, les fritures, viandes grasses, viennoiseries et gâteaux industriels sont aussi déconseillés à ce moment de la journée.

Le soir, prenez votre repas au moins deux heures avant d'aller vous coucher.

L'alcool est un faux ami, il nous rend fatigué mais nous réveille plusieurs fois au cours de la nuit...


D'après un article de Psychologie (février 2011)
Laurent Chevallier - auteur des 100 meilleurs aliments pour votre santé et la planète.




Comment développer votre intuition ?


Nous avons tous en nous une petite voix qui nous conseille de temps en temps, un sentiment nous disant d'agir ou de ne pas le faire, une sensation corporelle inexplicable...  Nous choisissons de les écouter ou non.  

Nous devrions pourtant développer notre analyse de ces messages inconscients car ils émanent de notre esprit qui enregistre une foule d'informations à notre insu, de manière sensorielle et toutes ces données nous reviennent sous forme de sensations, de réactions illogiques et c'est à nous de les comprendre.

Mais comment développer cette intuition ?

D'abord, il faut dépasser certains blocages comme le manque de confiance en soi, car si nous n'avons pas confiance en nous et en notre potentiel, nous ne pourrons pas faire confiance à notre intuition. Ensuite, si nous avons un esprit trop cartésien qui ne se base que sur les faits et la logique, il nous sera difficile de penser autrement.  Le fait de voir la vie du côté positif nous poussera aussi à nous écouter davantage.

Déterminez votre trait de caractère dominant...

Nous possédons tous plusieurs traits de caractère différents qui s'expriment tour à tour.  Nous sommes volontaires, nostalgique, timide, positif, sur la défensive, etc...  Pour connaître votre trait dominant, faites le test : 
https://www.santemagazine.fr/tests-quiz/psycho/quel-est-votre-trait-de-personnalite-dominant-200605

Prendre le temps de s'écouter...

Installez-vous confortablement et relaxez-vous en prenant quelques profondes respirations.  Quand vous êtes bien détendu, posez-vous la question : "que dois-je faire maintenant ?" et laissez venir les réponses, vous les recevrez sous forme d'émotions, de sensations corporelles, de pensées, notez-les toutes dans un carnet, même les plus farfelues. 

Reprenez le carnet et analyser les réponses obtenues selon votre trait de caractère dominant.  Laissez parler votre personnalité et notez à nouveau votre ressenti.

Ecoutez également votre corps, les réactions de celui-ci lors d'un évènement, une discussion.  Vous sentez-vous stressé quand vous rencontrez une personne en particulier ?  Vous visitez une maison en vue d'un achat et vous avez la nausée ? Votre corps vous parle...  Basez-vous sur ses réactions pour prendre une décision ou reportez la décision à plus tard pour analyser la situation au calme.

Analysez vos rêves

Les rêves ne sont pas anodins, ils vous permettent de recevoir des messages de votre inconscient.  Alors notez vos rêves dans un carnet et relisez-le après une semaine, un mois, afin de déterminer si le message reçu a pu vous aider.  

Je ne crois pas tellement en la symbolique officielle des rêves, chacun est différent et reconnaîtra les messages de son inconcient.  Pour vous, un espace enneigé signifiera le vide, pour moi il signifiera un coin de paradis.

Donc ressentez la signification de votre rêve selon vos croyances et votre histoire.

Et surtout pratiquez chaque jour ces exercices qui développeront peu à peu votre intuition.






vendredi 1 février 2019

La luminothérapie... ça marche !


Au coeur de l'hiver, deux tiers des belges, à des degrés différents, ressentent une chute de moral et d'énergie.  Difficulté de se lever le matin, sautes d'humeur, envie de rester chez soi...  C'est la dépression saisonnière.

Le soleil nous manque, les journées plus sombres et le froid nous poussent à moins sortir.  L'on grignote davantage et notre motivation chute.

Que faire ? Faire appel à la luminothérapie !  Si la lumière du soleil ne vient pas jusqu'à nous, il faut la simuler pour retrouver de l'énergie et le moral.   Plusieurs technologies se révèlent efficaces :

Les lampes "lumière du jour" : 

Elles consomment 5 fois moins que les lampes classiques.  Vous pouvez les trouver en luminaires, en plafonnier ou en lampe de bureau.

Entre les vieilles ampoules qui donnent une lumière jaunâtre et les nouvelles ampoules économiques à la lumière bleutée, il y a les ampoules lumière du jour qui arrivent à restituer une lumière naturelle plus confortable pour nos yeux.

Pour qu'une lampe soit considérée comme lumière du jour, il faut que la température de couleurs se trouve entre 5000 et 6000 Kelvin.

La lampe "plein spectre" : 

Elle se place sur votre bureau et diffusent la même luminosité que le soleil mais sans les ultra-violets et n'émet pas de chaleur (sans infra-rouges). 

Ces lampes émettent aussi des ions capables de supprimer les poussière environnantes, les odeurs néfastes et purifie l'air ambiant.

Il faut prévoir un budget entre 130 et 200 eur.

Les lunettes : 

A utiliser une demi-heure par jour, le prix est de 380 eur.  Vous pouvez également avoir des programmes intégrés pour écouter des sons relaxants. 

J'ai eu l'occasion de les essayer lors d'un salon sur le bien-être, voir mon article à ce propos.

Le simulateur d'aube : 


Je l'utilise et j'avoue que je ne pourrais plus m'en passer...  C'est la solution idéale pour un bon sommeil. 

Le soir, sa lumière douce diminue peu à peu pour vous mener doucement vers le sommeil en simulant le coucher de soleil et le matin, vous vous réveillez de la même façon avec des bruits de la nature et une lumière imitant le lever du soleil.  Résultat : vous êtes moins fatigué(e) pour débuter la journée.  Budget : environ 120 eur.

Plus d'infos sur la luminothérapie : 
www.luminotherapy.com