jeudi 28 mars 2019

Icaria... le paradis sur terre ?

Dawn, Playa Nova Icaria, Barcelone

Il semble que cette île grecque ait un taux élevé de centenaires, l'on y a même observé des guérisons spectaculaires de maladies graves.  Quel est donc le secret de ses habitants ?  S'agit-il de leur alimentation ou de leur mode de vie ?  On y observe moins de cancers et moins de maladies cardiaques.

Examinons un peu ce qu'il s'y passe...

L'île tire son nom d'Icare, le fils de Dédale qui serait tombé dans la mer, proche de l'île, il s'était trop approché du soleil et ses ailes ont brûlé (les passionnés de mythologie grecque sauront de qui il s'agit).
« Il faut avoir en soi beaucoup d’amour, ne pas envier les autres et surtout être passionnée ! La création, c’est le meilleur des médicaments ! »
Voilà ce que dit l'habitante la plus âgée de l'île qui atteint l'âge respectable de 105 ans (source : Le Monde).  Se contenter de peu est aussi l'un des secret des habitants de l'île.

L'alimentation

Les habitants consomment également beaucoup d'huile d'olive pressée à froid et cultivent leurs légumes eux-mêmes.  Des fruits secs et des légumes font partie des repas quotidiens, surtout les légumes verts.

Le poisson est plus souvent consommé que la viande.  Il est moins gras et la mer proche offre tout ce dont les habitants ont besoin.

Contrairement à nous, les habitants d'Icaria consomment très peu de lait de vache, ils privilégient surtout le lait de chèvre cru et non pasteurisé.  Ils font ainsi le plein de probiotiques, protégeant leur flore intestinale.

Le vin produit localement semble être un remède de jouvence... j'ai essayé d'en trouver en Belgique mais sans succès, la production étant limitée, difficile d'en trouver, si jamais vous connaissez un adresse, faites-moi signe ;-) 

Une philosophie propre

Le stress n'a pas sa place à Icaria, les habitants prennent la vie comme elle vient, ils ne courrent pas après le temps, ils le prennent et accueillent chaque surprise que la vie peut offrir.  Ils prennent le temps de discuter, de faire une bonne sieste chaque jour.

Le fait de cultiver leur jardin eux-mêmes leur offre une bonne activité douce régulière.

De plus, ils se retrouvent très souvent pour boire un verre, le lien social est très fort, ce qui empêche de se retrouver seul.  Les habitants sont à l'écoute les uns des autres et très solidaires.

A méditer...

crédit photo : Rafaelochoa (Pixabay)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire