mardi 15 octobre 2019

L'importance de l'écoute


Quand une personne sollicite votre attention pour se confier à vous, il est souvent facile de lui prodiguer une foule de conseils et de l'orienter vers une vision de la réalité conforme à vos principes, à vos émotions sur la question.  Cependant, il est plutôt préférable de ne pas l'influencer, la simple écoute peut parfois lui apporter bien davantage.  Mais comment bien écouter ?

Tout d'abord, je vous demanderai de faire attention quand vous sortirez de chez vous demain.  Vous rencontrerez plusieurs personnes et la plupart du temps, celles-ci vous demandent "Salut, ça va ?", ce que vous faites certainement aussi.  Mais que se passe-t-il ensuite ? Chacun répond de façon automatique, du moins si une réponse nous parvient.  Cette question de savoir comment va l'autre n'a plus vraiment de sens, la réponse encore moins car on ne s'y attend même plus, alors que l'autre a peut-être envie de se confier ou nous-mêmes n'avons peut-être pas le moral et ce serait bien d'en parler...


Alors posons-nous un peu et prenons le temps d'être disponible pour accueillir vraiment la réponse de notre interlocuteur.  C'est déjà la première étape vers une écoute active.  Attention : il ne s'agit pas ici de poser mille questions afin d'identifier le problème mais de laisser la personne s'exprimer et nous confier ce qu'elle a sur le coeur.

Une fois le problème énoncé, la tentation est souvent grande d'y apporter des solutions, des conseils, voire de culpabiliser la personne en lui montrant les choses qu'elle ne fait pas assez ou trop.  Pour vous cela va sembler logique et vous penserez l'aider mais la personne en face de vous n'est peut-être pas encore prête à agir, elle se trouve dans une phase où l'action serait trop difficile.  Ce dont elle a besoin à ce moment n'est peut-être qu'une épaule, une oreille qui écoute, sans juger, juste pour partager un lourd fardeau.

Ecouter activement implique d'être attentif au discours de l'autre, de lui poser des questions pour mieux comprendre son problème.  Ces questions peuvent même aider la personne à faire un cheminement et à trouver une solution qui viendra d'elle-même.  En se sentant écoutée et reconnue dans son sentiment, la personne n'aura même pas besoin que vous compreniez sa situation.

Même si la discussion est forte en émotions et que le problème n'a pas encore trouvé de solution, il est important de terminer l'écoute par un élément positif.  Si vous avez réussi à l'aider à développer un champs d'actions par elle-même, c'est une grande réussite.  Vous pouvez terminer par une phrase du genre : quels sont tes projets maintenant ?






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire