jeudi 16 mai 2019

Secret du bonheur n°3 : La gratitude


Le meilleur moyen d'être malheureux est de toujours vouloir plus et mieux, en jalousant ce que les autres possèdent plutôt que ce que vous avez, vous.  Les autres ont un meilleur job, une plus belle voiture, ils partent plus souvent en vacances,...

Faisons un peu le même exercice dans l'autre sens... certains ont un cancer, sont incapables de se déplacer, ont du mal à boucler les fins de mois ou sont dépressifs.  Et là vous vous dites : "finalement ma situation n'est pas la pire".

Alors prenez quelques minutes pour analyser votre situation de manière objective...

1. L'oubli du passé

Votre passé vous hante et vous regrettez certaines choses que vous aviez, que vous auriez pu avoir.  Lâchez prise sur votre vie d'avant, vous n'avez plus d'influence sur celle-ci.  Seul le présent compte !  Oubliez les anciennes histoires qui auraient pu aboutir, ce job que vous avez laissé tomber, les choses dont vous n'avez pas été à la hauteur, vos erreurs, cela ne sert à rien d'y repenser et vous fait du mal.

Votre parcours vous a amené(e) là où vous êtes en ce moment.  Chaque personne a un parcours qui lui est propre, avec des expériences plus ou moins négatives, des talents innés, des qualités et défauts, un environnement spécifique, il est donc inutile de vouloir vous comparer à d'autres personnes.


2. L'analyse du présent


Ok votre situation n'est pas parfaite, mais elle n'est peut-être pas aussi noire que vous pensez.  Réfléchissez à toutes les choses que vous possédez, même si ce ne sont pas les plus belles ou les plus récentes.  Vous avez une voiture qui fonctionne ? un toit sur votre tête ? des meubles, des vêtements,... Faites une liste de toutes ces choses qui vous facilitent la vie, grâce auxquelles vous pouvez vous déplacer, travailler, avoir des loisirs.

Pensez maintenant à vos relations amicales ou familiales, à vos collègues et autres connaissances.  Y a-t-il des personnes qui vous apportent des moments sympas, avec qui vous pouvez discuter de choses et d'autres ? Votre collègue qui vous fait un café le matin, votre maman qui vous concocte de bons petits plats, votre compagnon qui vous soutient quand vous n'allez pas bien,...

Et qu'en est-il de vous ? Oui, vous avez du potentiel, des compétences, vous cuisinez bien, vous êtes souvent à l'écoute des autres, vous parlez 4 langues ? Vous êtes spontané(e), vous aimez la nature ? Le mélange de toutes ces choses qui vous caractérisent n'appartient qu'à vous.  Vous êtes quelqu'un d'unique, soyez-en conscient.

La liste de toutes ces choses positives, ces gens qui sont autour de vous, vos compétences et votre caractère doivent vous faire prendre conscience de ce que vous avez déjà.  Félicitez-vous pour tous ces points positifs.


3. La reconnaissance et la gratitude

Prenez le temps de remercier vos connaissances, les circonstances, la vie, vous-même pour toutes ces choses positives qui vous arrivent, pour votre parcours.  Soyez reconnaissant(e).  Chaque soir repensez aux bons moments de la journée, à un sourire reçu, une conversation sympa que vous avez eue, etc...  Remerciez vos amis, votre famille, votre entourage pour les services rendus ou pour une simple présence.

Si vous êtes en bonne santé, remerciez également.  Souvent il faut que quelque chose nous arrive pour que nous prenions conscience du bonheur que l'on ressentait quand tout allait bien.

Le meilleur moyen d'exprimer votre gratitude très facilement est de se promener dans la nature, observez tout ce qui s'y passe et remerciez la vie pour ce magnifique spectacle : une brise qui secoue les feuilles, un oiseau qui se pose, le vol d'un papillon autour d'une fleur, le bourdonnement d'une abeille... je sais cela peut sembler un peu fleur bleue, mais essayez et vous verrez comment vous vous sentirez après ce moment de calme...











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire